Choisir un foyer RSF, c’est favoriser le respect de l’environnement

Utilisant l’énergie du soleil, le carbone suit un cycle naturel en passant de l’atmosphère vers la forêt pour ensuite être libéré de nouveau dans l’atmosphère. Voici comment : les arbres absorbent le dioxyde de carbone de l’air pendant leur croissance. En fait, près de la moitié de leur poids sec correspond au carbone absorbé. Lorsque les vieux arbres meurent et pourrissent, ou qu’ils sont brûlés lors d’un incendie de forêt, leur carbone se retrouve libéré dans l’air sous forme de dioxyde de carbone. C’est le cycle naturel du carbone.

Lorsque le bois de chauffage est employé comme source énergétique, une partie du cycle naturel du carbone est dirigée dans nos maisons afin de les chauffer. Un feu dans l’âtre libère l’énergie solaire emmagasinée par l’arbre durant sa croissance. Si l’on considère le cycle entier, un foyer à combustion propre chauffera votre maison plus efficacement et aura un impact écologique réduit comparativement à toute autre option de combustible. Les autres options de combustibles – l’huile, le gaz et le charbon – sont des combustibles fossiles, qui, lorsqu’ils sont brûlés, libèrent dans l’atmosphère le vieux carbone qui était enterré dans les profondeurs de la terre. L'accroissement de la concentration de dioxyde de carbone relié aux combustibles fossiles est associé au réchauffement global, au changement climatique, ainsi qu’au climat inhabituel que nous avons vu au cours des dernières années. Un foyer RSF ne contribue pas au réchauffement planétaire parce qu’il ne relâche pas plus de dioxyde de carbone qu’il n’est libéré dans une forêt naturelle non exploitée. Utiliser le bois pour se chauffer signifie moins de combustibles fossiles brûlés, moins d’émissions de gaz à effet de serre et un environnement plus sain.